Bienvenue sur les felins du kanda, un jeu de Rôle-Play !

Incarne toi en fauve,invente son caractère ,son physique,fais le boucher,respirer,attaquer et tout ce qui s'ensuit !

si tu veux t'inscrire, merci d'entrer un pseudo conforme avec le nom de ton personnage
Ex : lynx nommé TRUC → pseudo du joueur : TRUC

si tu es déjà enregistré, nous t'attendons ( Nouveauté :→ nouvelles teres dans chaque groupe ! )



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  EXCLUSIF ! L'Histoire rénovée et ... le passé dévoilé !

Aller en bas 
AuteurMessage
Tabby
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Messages : 1240
Date d'inscription : 11/06/2011
Localisation : Ailleurs d'ici, mais pourtant là. °-°

Ton/tes félin(s)
Nom :: : Tabby
Age :: : 4ans
Rang: Alpha dominant

MessageSujet: EXCLUSIF ! L'Histoire rénovée et ... le passé dévoilé !    Lun 29 Oct - 18:07

╣L'HISTOIRE DE KANDA AVEC UN GRAND H

Il y a un début à tout. Et même... à ce monde. Nous n'allons pas parler de comment la planète s'est crée, comment elle s'est matérialisée, comment elle est née. Mais plutôt... Comment ces terres qu'on nomme Kanda ont été peuplées et par qui ? ! Elles ne se sont pas peuplées seules, comme par magie. Quoi que ,la magie pourrait être un moyen simple d'expliquer les pourquoi du comment... Mais il existe un moyen bien plus simple encore : lire ceci.


Citation :
L'histoire commence par...↓

× Le commencement


Avant que nous en soyons là; nous étions ailleurs. Mais quand je dis ailleurs, c'est bien... loin de Kanda, de ces territoires, de cette époque où nous sommes. On est sur la planète Terre, la planète bleu comme on dit. Pour nous ce sera celle des bipèdes. Je dis cela, car c'est la race la plus répondue dans le monde et dans chaque continent. Les humains sont de bien loin, l'espèce la plus développée qui existe. Mais aujourd'hui, quand serait-il ? Tout a bien changé depuis cette époque . Pourtant, c'est à partir de celle-ci que tout commence. Lisez et apprenez... « Monsieur, arrêtez vous s'il vous plait ! » Des tas et des tas de journalistes entourés un seul homme, au beau milieu de la foule. Une foule en délire, presque sauvage et dangereuse, si tu y tombais par mégarde. Cet homme tant convoité, était en fait Président d'un état. - Je ne citerais pas son nom, parce qu'il ne mérite même pas d'en avoir un.- Mais qu'avait-il fait de si particulier pour être aussi demandé ? Tout repose sur cette question. Durant une guerre froide , des éléments s'enchaînent, et les pays sont à une course de vitesse... Un concours de planètes ! Un Etat, ce fameux Etat, multiplia ses recherches technologiques et finit par découvrir notre planète : Kanda. Celle-ci semblait idéale, elle était habitable. Pressé par la concurrence, cet Etat s'y aventura sans prendre de précautions et de.. temps. Des vaisseaux s'y posèrent pour la première fois. Un monde découvert habitable s'offrit aux peuples terriens. Ils y trouvèrent eaux, plantes, ressources, un peu comme dans leur planète. Ils y prirent des échantillons et revinrent en vainqueur sur leurs terres. Cet homme ci, que nous avons vu là, est le créateur d'une idée ,totalement grotesque et absurde mais pourtant réalisée. Vénérant la race humaine et souhaitant en faire l'espèce prédatrice suprême, il décida d'envoyer sur cette nouvelle planète tous les grands prédateurs qui pourraient nuire à ce ... 'règne'. Aucun animal ne fut épargné même des bêtes tout à fait végétariennes et inoffensives - d'après eux, il fallait aussi nourrir ces bestioles carnivores... - mis a part... les animaux utiles à la survie des humanoïdes : bovins, et volailles, principalement, ainsi que certains poissons, plongés dans des bassins artificiels. Les métiers de chasses, de zoologies, de pêches.. Beaucoup furent mis en périls. Mais bientôt, ces chômeurs auront un tout autre travail. Qu'est ce que ce Président souhaitait faire des animaux sur l'autre sphère ? Et, les chômeurs ?
Le mensonge
Ce qu'il raconta au monde entier, aux autres pays et à ses ministres était ceci : construire un zoo géant sur le nouveau globe trouvé, exiler les animaux sans les éliminer et ainsi, conserver ces bêtes pleins d'histoires... Mais en réalité, le sujet était bien plus noir. Au fond, ceux qui n'étaient pas "pour " l'idée, étaient retrouvés étrangement sans vie, le lendemain, tués par ...des animaux sauvages. Une raison valable de plus pour son opération et des centaines de milliers d'approbations de plus après ces drames. Ce président faisait savoir qu'il avait besoin des aides financières de tous les pays qui y contribuaient en donnant ses animaux, et que faire cela aiderait le monde entier. Ses arguments ? « race humaine reine », « loups n’embêteront plus les bergers, les rations de viandes n'en seront que meilleurs », « plus de place pour construire des habitions, ou autres bâtiments, avec tous ces zoo's détruits ! » , « beaucoup plus de richesses alimentaires ! ».. Des arguments qui ont fonctionné dans la tête de beaucoup de chefs d'Etats. Une réelle soif de pouvoir, les prit.
Et puis, parlons maintenant de ce fameux projet : celui de conserver les animaux en lieu sûr et éloigné de l'homme, parce que d'après lui, l'humain compromet l'évolution des prédateurs - ce qui est une réalité - . Mais est ce vraiment leur seul but? Si vraiment ce le serait, pourquoi avait-il donc envoyé, non seulement de ces fameux animaux sauvages mais aussi des chercheurs, des scientifiques et un bon nombre de nouveaux .. chômeurs ?

La vérité
De là, viennent les choses les plus sombres de ce passage historique. Historique pour nous, puisque tous les êtres humains n'en sachent absolument rien et n'en toucheront ,certainement, jamais la moindre information. Il y eut de nombreux allés-retours de vaisseaux remplis de toutes ces bestioles, de nombreux containers circulaient jusqu'au vaisseaux qui partaient la minute suivante. Des centaines de vaisseaux. Des millions d'embarcations, d'argents donnés pour payer l'essence, les trajets.. Cependant, des rumeurs circulent : Il y aurait eu des vols dans plusieurs laboratoires, plusieurs scentifiques disparurent en même temps que les départs des engins volants. Hasard ? Pas du tout. Eux ne le sauront jamais. Nous, si.
«26 août : C'est moi, Will. J'ignore si un jour vous verrez ce message. Rah cette phrase...On se croirait dans un film ... C'est terrible ! Je n'ai pas totalement confiance en ces lieux. Pour dire vrai, on m'a dit du jour au lendemain que je ferais parti du voyage. Je vois pas pourquoi : je viens d'être viré de ma propre société de documentariste sur les carnivores d'Afrique ! Bon, j'ai pas à me plaindre, je suis payé le triple. Le soucis c'est que... c'est un peu louche. Depuis quand un Président se soucie t-il d'un chômeur comme moi ? Je pense beaucoup à ma famille ces temps-ci. Je me dois de construire des bâtiments, comme si on devait y habiter. J'avais cru ne jamais pouvoir bâtir une maison. Bah, tu vois, Amelia, j'ai réussi. Je regrette de n'avoir pas construit la nôtre. Bon.. je dois y retourner. Je t'aime. » -MessageOral- Les chômeurs furent donc utilisés. Non, leurs mains furent exploitées. Leur vie, leur temps.. tout était brouillé. Ils se devaient de construire un mini village,des barrages et maintes constructions, de ne pas s'occuper d'autres choses tant qu'ils n'avaient terminé. Ils ne savaient rien de où se trouvaient les animaux, ni ce qu'on leur faisait. On leur racontait qu'ils retrouveraient leurs familles, leurs rêves ou leurs boulots, si ils finissaient. C'était comme ... une motivation, mais surtout une promesse qui ne sera jamais tenue. Au fond, tous les travailleurs, ceux qui prêtaient leurs paumes et leurs forces, le savaient. Mais aucun ne pouvait se l'admettre. Tous, sans exception, travaillaient en silence. Si je pouvais y omettre un seul commentaire, ce serait qu'ils étaient des héros : ils ne disaient rien pour ne pas décourager les uns, attrister les autres, et ils persévéraient, un peu plus chaque jour, tous soudés entre eux. Ils n'osaient pas se poser cette question « A quoi sert ce que je construis ? » Ils faisaient des tours, des grillages, des cachots, des murailles, des habitations, des laboratoires... Ils devaient aussi déplacer des grosses caisses de fioles, toutes les plus étranges que les autres, en les maniant avec le plus de précautions possibles. Pourquoi ? Étaient -elles dangereuses à l'usage ? Qu'allaient -ils en faire ? De temps en temps, on entendait des rugissements, et bien qu'ils ne dirent jamais rien; ils auraient pu tout savoir.

Révélation
« 5Decembre : Ici il fait pas froid. C'est assez drôle d'ailleurs. Je crois qu'il fera froid dans ... 9jours et 2heures. D'un coup, comme ça. C'est ce qui est arrivé toutes les nuits. Au debut, ça durait 5 à 10 minutes, puis au fil des jours, la durée augmente. Je crois que l'hiver arrive. Euhm... Je suis idiot. J'ai oublié de me présenter : je suis Peter John, le fameux scientifique du siècle !!! Un peu trop d’enthousiasme, peut être, mais je viens de faire une sacrée découverte. Dans nos prises de sang quotidiennes sur les animaux enfermés, on a remarqué, petit à petit, des changements d'ADN. On a fait plusieurs prélevés pour s'en assurer, et ça reste positif ! J'ai l'impression que ces lieux ont un impact sur ces bestioles. Et je me demande si il en a un sur les humains. Si ce serait des pouvoirs magiques, ou un truc du style ! Ce serait la découverte du siècle et je serais ultra connu ! Mais... si c'est des répercutions genre... maladives... J'AI ENVIE DE RETOURNER SUR TERRE ! MAMAAAAN ! Oups. C'est filmé ! » -MessageOral- Des scientifiques sont logés dans des cabines où on leur prête des animaux pour leurs expériences. On leur a aussi donné des tas d'analyses, de fioles à tester, de produits dont les infos télévisés n'ont jamais dis le moindre mot;..Cette autre facette de ce plan de second monde, était parfaitement machiavélique. Les animaux étaient destinés à faire tout tests, évitant ainsi aux humains d'y être directement confrontés. Ce qui, je dois avouer, ne déplaisait pas aux savants : avoir tout pleins de jouets pour s'amuser, n'est jamais de refus. Des immenses cachots de tous les animaux ramenés ( Toutes les espèces y étaient, du kangourou aux baleines, et des fauves aux canidés .. ) Chaque jour, ils se devaient de prélever du sang de chaque bestioles qui se trouvaient dans ces cachots pour vérifier s'ils étaient en bonne santé mais aussi pour tout type de renseignements : si après leurs injections, tout se passaient comme prévus etc... Mais, on a remarqué, suite à une erreur - le prélevé fut fait sur un animal pas encore utilisé à des expériences - que son ADN était légèrement différent de celui de sa première prise de sang ( celle faîte pour savoir qui était-il dans le registre. ) D'autres analyses ont donc été réalisées sur de multiples bêtes et ont a pu remarquer la même chose : des changements. Ceux qui marchaient le plus ,étaient les Félidés mais bien plus tard on s'apercevra que les Canidés aussi, garderont ces différences. Les chercheurs ont tenté de définir d'où cela provenait mais la seule chose qu'ils ont trouvé, c'est que cela s'amplifiait de plus en plus. Paniqués, ils ont contrôlé tous les hommes à bord de cette planète : aucune modification génétique n'a été prouvée. Ils se sont donc mis en tête que ces lieux avaient un impact sur les animaux uniquement, et non sur ceux. Mais... on pourrait tout aussi penser que la panique et la folie les ont emparé vu à quel point ils tentent de déterminer la source de ce changement.

Une naissance qui bouleverse tout.
Ils ont alors testé de faire des reproductions. Gajil a été le premier. J'ai été la première la naissance. Un petit lionceau qui avait cet air fragile et fort en même temps. On m'a fait des test's en tout genre, et ils ont détecté que ma génétique avait été complètement refaite. Je n'avais presque plus aucun lien avec mes parents. J'étais... un nouveau félin. Une chose est sur, c'est qu'un mois après ma naissance, on me fit de plus en plus de test's. Il paraîtrait que j'étais devenue... "plus étonnant ", avait lâché un scientifique qui m'avait observé. On m'injecta des sérums en tout genre, des fioles qui étaient restés dans des laboratoires depuis des lustres, des vaccins et tout autres fioles suspectes. Une était intitulée " Immortal ".
- cette partie est importante, car vous comprendrez pourquoi Gajil a t-il vécu si longtemps -
Intéressés par ces changements, mais tout aussi troublés, ils renouvelèrent l'opération. Les résultats furent les même pour toutes les autres naissances. Ils décidèrent de faire des petits tests divers, dont l'un était de mesurer l'intelligence et la mémoire de l'animal. Il consistait à passer dans un labyrinthe avec l'animal en laisse, de faire le bon chemin ainsi pour le lâcher ensuite, seul à lui même, afin de voir si il réussissait à s'en rappeler. Il y avait énormément de couloirs, des parois étaient truquées puisqu'elles bougeaient. C'était un des labyrinthe les plus étranges que l'on peut connaître. Le premier animal à faire ce test, c'était un petit lionceau. Ce même lionceau, né en premier. On le prit, on l'attacha et on l'emmena. Il regardait chaque détails l'environnant, chaque cage qu' il passait, chaque couloir. Il tentait de prendre comme des photographies dans sa tête. Une fois arrivé à la fin de ses tunnels, il le retournèrent et le lâchèrent. Un homme parla et bizarrement, il comprit tout ce qu'il dit «Tu crois qu'il va se perdre ou qu'il retrouvera son chemin ? » l'autre lui répondit «Tu sais que ces animaux sont débiles. Je suis sur que les trucs anormaux que l'on a trouvé dans leurs sangs et leurs gênes, les tueront. Et puis, dois-tu oublier combien de chemins il y a ? La chance d'en sortir est faible. Même avec le plan, on a eu du mal ! T'en fais pas. » Les deux hommes sortirent des armes pour le forcer à retourner d'où il venait. Le petit félin fut donc contraint de retourner dans les lieux qu'il venait pourtant de traversé.

La découverte
Bien que ce que les humanoïdes avaient dit ; était véridique, ils étaient loin de s'imaginer qu'il réussirait. Des tas d'images vinrent frapper l'esprit du lionceau et bizarrement, comme lorsqu'il y avait décrypté le langage des humains, il revoyait parfaitement le chemin par lequel il était passé. Sans problème, il parvint à l'entrée de tout à l'heure, à éviter les pièges, sauter au dessus des roches, passer au dessous des hais et ce, sans difficulté. Comme si son esprit était une cassette qu'on avait mise en marche arrière. De même que, les humains qui n'étaient pas préparés à sa réussite, ne se trouvaient donc pas au rendez vous de l'entrée, le lionceau repassa par les couloirs de tout à l'heure, repassa devant les cachots de chaque animal croisé un peu plus tôt et arriva devant la sienne à lui. Il n'entra pas. Pas tout de suite. Un gardien le remit pourtant dedans grâce à son electriseur ( = machine inventé par un physicien travaillant sur Kanda. Elle renvoie une dose incontesté d’électricité. On sent sa puissance même quand la machine n'est pas activité. ) Le regard de l'animal se posa directement sur le trousseau de clefs, qui pendait à sa ceinture. Clefs qu'il avait déjà vu fermer la porte de beaucoup d'animaux, mais dont il n'avait jamais bien fait attention, une semaine auparavant. Une carte aussi, y était accrochée, C'était cette carte qui, une fois passé devant une sorte d'écran. - écran qu'il avait remarqué a chaque visite en dehors de sa cellule - ne fait pas de signal d'alarme pour les grosses bestioles. L'homme passa la carte sur un écran à sa gauche. Puis il tourna un levier. C'était ce même levier qu'on utilisait à chaque fois pour que sa porte, soit fermée. Me voilà enfermé de nouveau. Par un geste d'instinct, il se mit sur ses deux pattes arrières, en soi, debout, comme les humains, et appuyé sur les barreaux, sortant une patte, il fit retourner le levier à son avantage. La porte métallique s'ouvrit. Il sortit, et dans un élan de réussite, il chopa le trousseau. Le gardien lui courut après mais en vain : le lionceau grimpa sur une chaise qui se trouvait près d'un des écrans, et sauta. Le trousseau frola l'écran et ... la carte s'activa. Ce qui ouvrit la porte, d'un... Ours.
Laissez moi vous dire de suite, que le gardien ne se fit pas manger. Non, il avait certainement mieux à faire et ... s'enfuit. Quant à l'Ours brun, aussi mit sous les effets de l'air de Kanda, il comprit qu'il avait une dette envers le lion et l'épargna pour son dîner. De toute façon, il ne devait pas avoir vraiment très faim puisqu'il décida d'aider notre héros à ouvrir toutes les autres cages - il a compris que pour sortir de là, le fait que tous les animaux et surtout ceux potentiellement dangereux, étaient bien utiles - Et puis d'un coup, alors que les enclos s'ouvraient petits à petits, une voix résonna «J'ai hâte que nous sortions tous d'ici, sains et saufs..» . Il y eut un instant de silence. La panique d'évasion de tout à l'heure s'échappa et un long silence tordu régna. La voix venait de notre petit lionceau.

Explications.
Vous ne comprenez plus rien, n'est ce pas ? Il se trouve que des mois après la fuite de nos animaux, tous évadés grâce à ce lion miniature, les chercheurs ont trois fois plus élaborés les pistes. Et il se trouverait que, dans l'air, des micro-molécules toucheraient l'évolution des animaux. Leurs capacités physiques, intellectuels et mentales seraient touchés par ces changements. De plus, on s'aperçoit que le cerveau en devient que plus performant d'où la sur-augmentation de l'apprentissage de la parole et de la mémoire, chez les caractéristiques du lionceau. Les animaux deviennent.. un peu plus.. humains ? Toutes fois, ces changements finissent par s'arrêter à un stade donné, et débutent aussi différemment chez les animaux. On remarquera que les adultes nouveaux sur Kanda mettront plus de temps à avoir ces traits que les jeunes nouveaux sur Kanda, et que les nouveaux nés ( naissance sur Kanda mais venant de la terre) les ont d'ici un mois. Suivant les générations, et du temps, les animaux le seront directement. Et ils n'auront plus rien à voir avec ce qu'étaient leurs ancêtres sur la planète Terre. Des scientifiques auraient donc décidé dans plusieurs cas, de faire des mélanges. De prélever des animaux nés sur Kanda et donc originaire de ce monde, et de les reproduire avec des femelles de Terre. Les chercheurs ne savent pas vraiment si cela a aboutis; mais nous, nous le savons. Quant à l'homme qui les avait laissé s'échapper, il fut mis dans une cage, lui aussi. D'autres félins -parce qu'au début, nous pensions que c'était le fait d'être un félidé qui avait permis cette transformation - furent utilisés comme cobayes et naîtront dans ces lieux. Recontinuons, voulez-vous.

Nouveau Monde
Les animaux ont toujours chéris Gajil - c'était le nom que nous avions donné à ce lion-ci- parce qu'à maintes reprises, il était revenu libérer des animaux. Au fond, si l'on dit que le lion est le roi de la jungle, ici on pourrait dire le roi de Kanda. Et c'est ce qui est survenu, comme légende, bien plus tard.
Son intelligence, au dessus des autres, lui avait permis d'avoir une place importante dans cette mini société. Les animaux – félidés - devenaient peu à peu, parlants, et tiraient des traits de caractères bien à eux. Ils connaissaient la "prison " sous le bout des pattes et savaient exactement comment y sortir.
De plus en plus de félins naîtront par la suite. Les chercheurs voulaient renouveler leurs réussites comme Gajil; mais les nouvelles naissances furent toutes, ou presque, libérées par le lion lui même. Très rusé, mâlin, et efficace, il réussissait. Et puis... les nouveaux nés n'étaient pas aussi idiots non plus pour se laisser enfermer éternellement. Ainsi donc, la population du Sud libre, était de plus en plus faîte de différents félins : Pumas, Lions, Tigres, Panthères, Lynx et autres spécimens. Les humains,qui avaient remarqué les alliances faîtes entre animaux, et plus armés que jamais, tueront énormément d'animaux dis comme dangereux - les carnivores et prédateurs,mais aussi certaines proies potentielles pour eux - . Ces animaux survivants décideront d'abandonner la troupe de Gajil, et de s'enfuir ailleurs. Au fils des générations, ils oublieront leurs intelligentes pour cause de trop de vies sauvages et instinctifs. - notamment les Ours, les rongeurs, les cerfs et tout autres bestioles comestibles ou que l'on retrouvera dans l'environnement - . Des captures furent faites aussi, et des animaux comme les canidés - loup, chiens, lycaons- se feront placés sur un autre " continent " avec des humains volontaires pour leur garde.
Ainsi donc, la population sud - car la planète Kanda regorge de continents - n'était faite que de fauves intelligents... et d'humains. Mais pour combien de temps ?

Erreur ou folie.
Un jour, de forte chaleur et limite de canicule; alors que les humains s'obstinaient à faire revenir les félins échappés en laissant de la viande, et de les éloigner du camp, ils virent un fauve s'approchait. C'était un puma pas très grand mais pourtant, un air puissant sommeillé en ses yeux. Un des hommes agita gentiment le morceau devant lui sans réfléchir et... l'animal s'approcha. Les deux hommes qui n'étaient pas préparés, sortir leurs armes. Mais une voix les arrêta « Hep ! J'veux pas me battre les p'tits loulous. Rangez moi ça, j'ai juste faim. » Comme vous devez le savoir, c'était évident le puma en question. Les deux humains qui n'étaient pas au courant que les félins avaient l'usage de la parole, furent très surpris. Ils se mirent donc à courir, ayant peur de ce fait ci. L'animal en profita et mangea la viande à sa faim.
Les deux gars arrivèrent à leurs camps, bouleversés. Ils se hâtèrent vers l'un des commandos et lui dirent mots pour mots ce qu'ils avaient vu. Le premier déclara qu'il avait vu un puma énorme, semi-humain, semi-puma et qu'il lui avait adressé la parole; Quand à l'autre, il raconta qu'un puma qui passait par là l'avait abordé. Les deux hommes étaient paniqués et pour le commando, on aurait dit des tarés sortis de nul part,et qui avaient sans doute pris un coup sur la tête. La chaleur, même ! Il se contenta de répliquer : « C'est bien. Ce matin en déjeunant j'ai vu deux gazelles qui bavardaient longuement. Elles sont venues me voir et m'ont offert un p'tit thé. Pas vous ? » On sait fort bien qu'il utilisait le ton de l'humour et rien d'autre. Pas une seule fois depuis, les deux hommes en ont parlé. Ils venaient d'avoir honte, parce qu'on remarque forcément que leur supérieur ne les a pas cru. Tous les autres les traitèrent de fous, pourtant, ils avaient toutes leurs têtes. On ne les crut jamais. Sauf peut être les scientifiques qui auraient voulu que ce soit vrai pour leur carrière mais ils n'en auront jamais la preuve même.

Résumé et Fin de ce premier chapitre
Vous êtes ici pour connaitre la fin et.. comprendre comment tout ce cirque va être modifié ? Ohohoh... Vous ne serez pas surpris. Un petit résumé vous attend avec ... quelques rajouts !
→Un président pète un câble. C'est l'engrenage. D'un pays vint plusieurs pays voir tout le monde entier. Il veut que la race humaine soit le seul grand prédateur, la race la plus elevée. Mais il se trompera, car quand bien même ils déposèrent leur " Zoo géant " sur Kanda , la terre Habitable ,dans le continent Sud, à l'aide de grands vaisseaux et qu'ils opérèrent de nombreux tests, ils s’aperçurent que tous les animaux présentaient des changements et plus particulièrement les félidés et les canidés. (Les autres seront d'ailleurs exilés ailleurs pour avoir une meilleur vu sur ceux performants ou se déplaceront d'eux même dans d'autres continents. )
→Les chômeurs seront contraints de fabriquer des laboratoires pour les scientifiques , des cachots pour les animaux gardés, des murailles pour empêcher aux animaux échappés de venir les attaquer, et d'autres choses importantes.
→Dans l'air et l'environnement, se trouvaient des molécules différentes à celle de la Terre. Ce qui modifia, au fur et a mesure du temps, la génétique des animaux et au final, les rendaient intelligents. →Gajil en fut le premier a naître différemment. Des tas et des tas de test's furent fait sur lui. Comme son corps y montrait une certainement resistance,il devint le cobaye numéro 1 pour tester plusieurs produits, vaccins ... On lui injecta une fiole spécifique, dont les chercheurs avaient mis des années à tenter de mettre au point l'immortalité. Tout compte fait ils ne seront jamais au courant de sa réussite, puisque le jour suivant ce petit lionceau , après avoir bravement réussi le test de mémoire, s'est échappé ! Et pas tout seul, il a fait évadé une quantité énorme de bestioles. Les jours suivants, il fera de même jusqu'a les faire tous s'enfuir.
→Les humains, ayant peur de ces bêtes, tenteront d'appeler du renfort. Le soucis est qu'un vaisseau était prêt à arriver sur Kanda. Il contenait une Hyène, et quelques autres félidés. Ces animaux avaient été reproduis ou vaccinés avec ces molécules. On ne sait pas vraiment ce qu'il s'est passé dans cette petite boite volante, peut être qu'un animal parla et cela troubla tout l'équipage ou est ce du à une fausse manipulation ? Dans tous les cas, le vaisseau s'écrasa en plein milieu du camp. Les humains moururent à l'intérieur mais pas... les animaux. Ils sortirent du vaisseau et ce fut la panique. De plus le vaisseau ne contenait pas que des animaux, mais aussi d'autres vaccins, d'autres " test's " et "analyses " à faire. Les animaux, blessés tout de même; seront touchés par ces produits déversés à l'intérieur, du au choc et à l'explosion. Des particules se mélangèrent, des gaz's se combinèrent avec l'air de Kanda. → On saura juste que plus tard, une Hyène sait lire l'avenir grâce à ce crash. Les autres animaux ne seront jamais retrouvés...peut être un jour(?)
→Un jour, un puma s'approcha trop près du campement des humanoïdes. Il avait faim. Heureusement, ce jour là, deux jeunes hommes se devaient de déposer de la viande loin , du au fait que beaucoup d'animaux revenaient les voir au camp pour de la nourriture. Ils étaient donc chargés de les éloigner. Le face à face fut donc un choc pour les deux espèces. Le puma s'approcha pour manger le bout qui était sur la viande, ce qui n'est pas un comportement d'instinct animal. Les deux hommes préparèrent leurs armes par peur, et l'animal parla. De ce fait, les deux humains , troublés, se mirent à courir. Ils racontèrent l'histoire a leur commando qui ne les crue , bien entendu ,pas. Toutes fois, la rumeur se répandit et bien que personne ne disait qu'il y croyait pour éviter d'être pris pour un malade mental, tous les gens, au fond d'eux, avaient cette peur que ce soit vrai. C'est donc aussi pour cela, qu'ils décidèrent de détruire le barrage pour empêcher aux animaux ,et surtout au groupe de pumas qui se trouvaient là, de s'approcher d'eux.
→ Les humains avaient crée un barrage pour utiliser le courant d'une rivière pour produire de l’électricité. La rivière était très épaisse, et elle semblait profonde à son milieu. Mais les humains le détruiront pour cause de pas assez de rentabilité , même si au fond, tout le monde savait que les hauts grades avaient pris cette décision pour empêcher aux félins, et surtout aux pumas qui s'approchaient trop du camp, de revenir les voir.
→ Depuis nous n'avons plus jamais vu de Pumas, certains pensent que la race est éteinte pour multiples raisons : certaines rumeurs disent qu'ils auraient explosé en même temps que le pont/barrage, qu'ils se seraient noyés avec la rivière, d'autres félins disent qu'il n'y a pas suffisamment de nourritures de l'autre côté de la rive pour un régiment important de cette race, ou alors... les humains les ont exterminé.
Aujourd'hui, reste t-il des humains sur Kanda ? Non. Plus aucun.
En fait... on est con ! On a amorcé une bombe pour détruire le camp et toutes traces humaines sur cette planète. On a décidé de laisser vivre les animaux comme ils l'entendaient. Après tout;.. ils ont fait d'ici leur chez-eux. Mais en explosant, la bombe a tout fait sauter, les arbres ont pris feu et sont tombés sur le vaisseau. Je crois qu'on va plus pouvoir revenir... Rah, ce qu'on est CON ! Déjà qu'il reste peu de survivants suite aux maintes bagarres dans le campement entre commandos d'élites, les chômeurs qui voulaient tout savoir, les scientifiques à soif de pouvoirs.. Un réel combat, un réel néant et aujourd'hui... la réelle fin ? Embrassez tout le monde pour nous tous. Pour Amelia, Will est mort. On ne reviendra sûrement jamais... Adieu. -MessageOral-
N'ayant plus de vivres, étant face à la nature sauvage, et a la dépression, ils se laissèrent mourir un par un. La Terre entière ne fut jamais au courant de la réussite ou de la défaite de cette mission, car le Président et tous les autres chefs de pays ont tous étouffé l'affaire. On envoie de temps à autres des faux courriers aux familles de ceux qui sont censés être là-bas ou encore en vie. Peut être qu'un jour, ils décideront de refaire un tour sur... Kanda ?
→ Tous les lionceaux dans le camp ont été exterminés, représentant un trop gros risque. Du coup, appart Gajil, nous ne savons pas si ils existent d'autres lions. Il y aurait des rumeurs comme quoi Gajil en aurait libéré et qu'ils ont fui, tout simplement par intimidation ou jalousie de voir un de leur race Roi à leur place, et qu'ils auraient décidé de faire des meutes ailleurs. Mais rien ni personne ne peut en offrir la preuve. Tout cela ne reste qu'une légende certainement pour faire peur.. Qui sait ?

× La guerre

Le soleil rendait encore ses derniers rayons brûlants sur le sol épais. Les feuilles des arbres commençaient peu à peu, comme une contamination, à toute devenir d'une teinte dorée -orangée, comme un signal d'alarme qui pouvait nous rappeler le changement de saison. Le ciel, couvert par quelques nuages gris , était ni plus ni moins autant bleu que les autres jours du mois. Le vent qui s'accrochait dans chacune des branches, pour venir s'écraser contre nous, était très frais : à son contact, on recevait quelques frissons qui nous parcouraient tout le long de l'échine, et qui nous faisaient regretter les beaux jours d'été. L'herbe vivait , remuait, dansait. Peut être ne se doutait-elle pas que l'hiver viendrait bientôt la recouvrir et la cacher durant des mois et des mois ? !
Pour tout dire, Kanda était tout à fait paisible. Tout était ordinaire : Les chasseurs partaient à la chasse tôt dans la matinée, d'autres plus jeunes, avaient des choses plus concises à faire, et ne passaient que le clair de leur temps à papoter avec leur bien aimée, bien qu'ils sachent qu'ils seront interpeller par leur Delta. Les espions qui pensaient n'avoir rien à effectuer, restaient à profiter des dernièrs coups de soleil. Les petits allaient s'amuser près des étendus d'eaux ou restaient s'amuser dans les creux des arbres qui perdaient leurs couleurs verdâtres, et les nourrices, beaucoup plus sages, les observaient. Chacun occupait son rang, plus ou moins biens. Mais rien ne changeait de d'habitude. Rien.
Sauf que par un mystérieux miracle, tout bascula en une fraction de seconde.
On dit que le temps passe à une allure folle, pourtant durant cette seconde, cette minuscule seconde, le temps paraissait s'être éteins et à la fois, tout se métamorphosa si vite. C'est contradictoire de dire cela, mais tellement réaliste.
Il eut suffit d'un meurtre, d'une vision de mort étendue sur un sol encore chaud des rayons que le soleil lui avait envoyé il n'y a qu'une seconde et tout, tout fut pris d'une tornade. Une tornade qui ravagea moral, terre, habitude et vie.
Un jeune tigron qui était convoqué, comme tous les jours, à une certaine heure, dans la tannière où se reposait généralement Gajil, était venu deux minutes en retard : il s'était pris la patte dans une ronce un peu plus tôt. Lorsqu'il arriva dans cet endroit, il paraissait plus sinistre que d'habitude. L'odeur n'était pas aussi saine et brave qu'à ses passages ici, et je dois dire, d'après mes souvenirs, qu'il frissonna ce jour -là. Et il avait de quoi : arrivant un peu plus dans l'antre, il entendit un bruit. Juste un simple bruit. Laissez moi vous dire qu'il ne resta pas planter là sans rien faire, mais qu'il n'alla pas voir ce que c'était non plus. Il se sauva et alla voir l'un des sentinelles. Et comme chaque fois qu'un gamin venait voir un sentinelle, surtout quand celui ci était convoqué par l'Alpha, on l'envoya baladé. Le tigron trouva cela normal et n'y revint plus sur ce sujet.
Mais, comme chaque jour, à une certaine heure, après la visite de ce petit tigron, la réunion se fit sentir. Personne ne se serait douté de ce qu'il se tramait. Personne. Aujourd'hui, le sujet était apparemment un sujet important et là encore, aucun être ne savait lequel allait être abordé.
On ne sait comment, ni pourquoi, quoi que l'on pourrait aborder des hypothèses, toutes les plus probables que les autres sur le pourquoi quelqu'un s'en est pris à lui. Mais personne ne saura jamais comment.
Lorsque toute la troupe entra dans le lieu de tout à l'heure et de ce bruit sourd et lent, une sorte de pression pesa sur chaque épaule, sur chaque fourrure de chaque habitant de ces terres.
L'heure de la découverte à sonné ; ce fut un énorme raffut :Ceux qui étaient devant hurlèrent. Ceux de derrière qui ne voyaient rien, grognèrent et poussèrent pour voir. Ceux du fond s’inquiétèrent, posèrent des questions en criant sans n'avoir plus de réponses. Les petits se faufilèrent vers l'avant pour savoir, et ceux de devant les arrêtèrent pour éviter qu'ils ne voient ce dont ils avaient crains une seconde avant.
Une seconde, rien qu'une seule. Et un monde changea.
Un corps était sans vie, au beau milieu d'un endroit tacheté de sang, de marques horriblement assimilés avec le cadavre. Les yeux vides d'un être anciennement plein, étaient assez laid à voir, appart pour ces quelques sadiques mais même eux je ne pense pas qu'ils auraient aimé voir un tel chantier. Tout semblait froid, l'humidité du lieu ressortait et glaçait le sang de ceux qui respiraient encore. La chair étendu, allongé et complètement morte ne demandait que de l'aide. On était pris d'une sorte de pitié affolante dans cette antre si repoussante. Ce corps, ce cadavre, ce mort n'était autre qu'un symbole; qu'une divinité, que Gajil. Tous les fauves ici présents n'en étaient que profondément touchés : un Dieu pouvait-il mourir ? Vous leur auriez posé cette question avant ce drame, ils vous auraient certainement dis "non " . Peut être se cachaient-ils tous derrière ce masque, ce fait que l'éternité existait et que peut être, grâce à ce Dieu, ils l'atteindraient, que rien ni personne ne pourrait barrer leur vie avec un marqueur comme faisaient les humains sur leurs peaux pour leur attribuer un numéro de cobaye? Il était évident que cette mort les inquiéta : qui avait fait cela ? Dans quel but ? Et que la question qui revenait le plus souvent était : sommes nous les prochains ?
Suite à cette découverte inquiétante , tout le monde paniqua. Il y eut des cris, des bousculades. Les êtres les plus censés allaient observer le corps et priaient autour de celui-ci., bien que ce n'était, ça aussi, pas très censé. Les petits sortirent dans un affolement certain, ils garderont toujours cette trace en eux. Chacun , tout ceux présents ce jour là - garda une trace en eux. Pour les plus chanceux qui n'auraient pas vu le mort, ils échapperont aux cauchemars incessants, aux maux d'estomacs et autres effets secondaires de cette vision. D'autres encore, tombèrent pour toujours dans la folie , celle qui paralyse notre réflexion et accentue notre imagination. Ils ne réfléchissent plus aux véritables raisons et partent dans des raisonnements théoriques que leur envoie leur imaginaire.
Au final, tous furent évacuaient par les Deltas sentinelles, bien qu'avec difficultés. Mais cette disparition brusque affecta tous les Kandariens du sud. Ils étaient tellement perturbés que la haine et la souffrance avaient remplacés le titre du lion; Rois. Au fils des jours, tout s’accéléra très vite. On l'enterra, mais les souvenirs eux ne partirent pas avec lui. Quelques jours plus tard encore, on décida de le déterrer car beaucoup trop de membres de la meute faisaient des hallucinations. On crut que cela était de sa faute. Mais le corps avait disparu.
Certains restaient neutres et en deuils, d'autres se révoltèrent pour tenter de prendre le pouvoir. La tension moral ou physique montait et personne n'y pouvait grand chose. Personne n'y pouvait rien du tout, en fait.
Puis la Guerre éclata. Les Kandariens ne se respectaient plus, ils s’entre-tuaient presque tous, de famille en famille, de félins en félins. Un messager apporta et ordonna aux nourrices ,d'emmener a l'abri tous les enfants ,étant de la suivante génération. Ce message d'où provenait -il ? Certains diront que c'était Gajil pour sauver nos enfants, d'autres diront que c'était simplement le messager qui était un bon félin.
Les petits firent donc arraché a leurs parents, ceux n'étant pas a l'aise pour se battre aussi. Les hurlements de détresses, de faims, de séparations et de douleurs retentissaient partout sur ce continent. Les parents ne voulaient pas abandonner leurs petits ou inversement, les petits ne voulaient quitter leurs paternels.
Les enfants de leurs côtés firent emmener loin, trop loin vous témoigneront-ils. Certains firent placés dans des grottes ,d'autres dans des petites cages en bois trouvés dans les anciens camps d'Hommes, pour les plus agités. Ils étaient nourris, occupés , cajolés, mais au fond ils étaient tous meurtris, apeurés, certains même tentaient de fermer les yeux pour essayer de se réveiller de ce.. cauchemar. De là où ils étaient on pouvait entendre le massacre,ils se bouchaient les oreilles et tantôt ils hurlaient de mépris, tantôt de peur. Peu importe l'âge, les mois qu'ils avaient, chacun comprenait plus ou moins la situation. On dira que ceux emmenaient là bas vécurent des choses horribles, des moments intenses remplis d'émotions, de négatifs, de fausses joies, de vrais désespoirs, de manque, d'images que leur esprit leur promettaient et d'autres images qu'ils n'auraient jamais voulu voir.
Même aujourd'hui on ne sait pas qui il aurait mieux fallu être : un combattant en face de la mort ou un protégé en face d'ignorance de mort ?
La guerre...Cela dura des heures et des heures, des jours et des jours,des semaines et des semaines, des mois et des mois... finalement des années et des années. En total on en compte 3. Trois années de souffrances pour des côtés séparés. Arriva CE jour; il ne restait plus que des terres arrachées ,détruites, trempées de sang et de cadavres achevés. Une hyène passa dans cette mini guerre,on ne trouvait que peu de félins respirant et débout. Le sang chaud sur leur membre mais plus dans leurs veines. Un Lynx encore en vie s'approcha de cette intrus en premier. Tout le monde déposa "les crocs " et s'approcha de celle-ci,mystérieuse. Elle souffla des mots, des phrases dans l'oreille du Lynx puis elle partit. Les Kandariens,surpris,ne comprenaient pas.
On ne saura jamais ce qu'ils se sont dis à ce moment là, mais ce que l'on peut se rappeler, c'est que ces mots ont réussi à faire ouvrir les yeux à ce Lynx ci. Il ne prononça que " c'est finis " pour que tout le reste de la troupe lâcha l'affaire.
Etant donné qu'il ne restait que quelques survivants;ils prirent la décision de se séparer et d'aller a la recherche d'autres respirants. Comme les petits rescapés avaient été emmené on ne sait où, cela était une manière de les chercher plus rapidement en se séparant pour obtenir plus d'espace.
De plus, chacun en voulait aux autres ,personne ne pouvait cohabiter avec, après ce drame... De là s'enchaîne les clans; ceux qui étaient parti trouveront ensuite des fauves enfuis, blessés, ou des petits de ceux ci. Les petits protégés anciennement grandiront eux aussi, ils finirent par s'évader, sortir de cet enclot et de vivre leur vie. Ils croiseront des félins et formeront des clans avec d'autres anciens guerriers..
Pour que ce soit plus juste , il a été décidé que les survivants qui étaient les plus hauts gradés ( généralement Delta et Bêta ) seraient des chefs de groupes à la recherche d'autres respirant. [ Tyler , Nylon , Sheurli , Cobra , Strass et Orbeure ] Ce ne fut pas une tâche facile pour plusieurs raisons que nous allons énoncé.
Suite à tout ça, il y a eu 6 meutes. Chacun a des membres différents, des histoires différentes , des ambitions différentes... Chaque Alpha " donne " son "caractère " à sa meute.

HISTOIRE DES BAGHAS :
Alors que la guerre était fini et que la totalité des fauves s'étaient dispersés, deux se rencontrèrent. Ils s'agissaient de Tooba, de son vrai nom Tyler le grand Tigre, ancien bras droit de Gajil, et d'une tigresse -on ne sut jamais son nom. - Ils décidèrent de faire route ensemble. Au fur et à mesure, il paraîtrait qu'ils tombèrent amoureux l'un de l'autre, et qu'ils eurent quelques petits. Elle mourut en leur donnant naissance. Un peu plus tard, ils croisèrent d'autres tigres et suite à une idée vagabonde, Tyler en forma un clan. Ce clan s'affirma au fur et à mesure, avec de nouvelles trouvailles en ce qui concernent les membres.
Tyler mourut d'une maladie et ne resta pas Alpha longtemps après l'officialisation de son clan. Et ce fut l'un de ses fils qui prit le pouvoir, l'ainé Warnig, un vrai diable. Si on demandait à un Bagha quelle était la pire époque que le clan ait connu, je crois qu'il citerait celle ci. Tyler qui était un brave et bon vivant, Warnig en était tout son contraire. Et tout le monde le remarquait : ils devinrent peu à peu esclave de ses caprices. Il voulait même déclarer la guerre à d'autres clans pour absorber des recrus. On était au bord d'une nouvelle guerre , quand vint Pitt, un héros. -Je pense que vous trouverez des légendes de lui à ce propos. - Il défia Warnig et le vaincu. Après ça, Warnig fut exclu du clan par l'unanimité des votes et il partit. Au jour d'aujourd'hui on ne sait absolument pas où il est, si il est même encore en vie. Si c'est le cas, qu'a t-il fait de sa vie ? Personne n'en reparle mais beaucoup ont peur que Warnig revient, se venge, ou qu'un de ses héritiers le fasse à sa place... S'en est devenu une blague d'horreur que chaque Baghas connait. Mais qui sait, tout peut arriver. Même les fantômes peuvent faire parler d'eux...
Après ça, les Baghas décidèrent que Pitt sera maintenant Alpha, mais il déclina lui même l'offre et quitta lui aussi le clan. On ne sait ce qu'il est devenu.
Pitt avait une fille. Elle se nommait Tabby. Elle était encore jeune à ce stade là, mais assez vieille pour gouverner ou avoir le sens des responsabilités. D'ailleurs, elle les avait toujours eu. Elle s'était renfermée sur elle même un peu après la guerre où il avait été réfugiée comme pas mal de petits. Mais... elle était là, en chair et en os, avec un regard qui a changé, je pense, lorsque les autres étaient apeuré par l'avenir des Baghas. C'est d'ailleurs pour ce regard là, ce regard de battante, de conviction, que les autres l'ont choisi pour devenir une Alpha. Et puis certainement aussi parce qu'elle était l'enfant même de Pitt, l'héros apparut et disparut et d'une mère absente ? On dit que Tabby choisit son rôle, mais c'est son rôle qui l'a choisit. Elle s'épanouissait en même temps de rentre heureux tous ses congénères qu'elle respectait. Maintenant, si vous demandez à quelqu'un le passage le plus heureux chez les Baghas, je suis convaincu qu'il vous répondra " le jour où Tabby est devenue Alpha " . Cependant, je doute que cela soit entièrement sincère. Tabby avait des défauts, et son règne n'a pas été parfait dès le début. D'après moi, tout est une question du passé. Ou bien les Baghas ont vu en Tabby la succession de Pitt qui d'après eux, est un héros légendaire, ou bien ils ont remarqué le contraste entre la pauvreté, la famine et l'horrible époque de Warnig à un passage calme et sans toutes ces horreurs, ce qui a accentué leur jugement. Dans tous les cas, Tabby a peur de ne vivre que dans l'ombre de ce père, avec qui d'ailleurs elle n'avait jamais rien partagé. Pour les autres, c'est un héros, pour elle, ce n'est autre qu'un lâche. Elle a donc décidé de faire un clan à sa façon.

HISTOIRE DES FARAGHAS
Quand on dit le mot clan, on peut que l'utiliser au passé. Aujourd'hui, il ne fait plus parti officiellement de tous les clans qui englobent le sud de Kanda. Mais revenons déjà à toute l'histoire. Ce clan a été fondé par un mâle, Orbeure, l'un des six membres à avoir été envoyé à la recherche de survivants. Il avait crée ce clan pour réunir tout ceux trouvés, parce qu'il manquait d'organisation et était... flemmard aussi. D'un côté; il sauvait plus de monde comme ça.
Un jour, il adopta Méphistophélès ce qui fut sa plus grosse erreur.
En effet, après s'être occupé de lui durant 2ans et d'avoir offert toute sa confiance à ce petit être qu'il croyait innocent. C'était un enfant très malin et hypocrite qui prenait la vie pour une partie de jeu. Son plaisir c'était de gagner même si il devait tout faire pour arriver à ses fins. Il ne se rendait pas compte que son père adoptif lui donnait et tout ce qu'il souhaitait c'était d'avoir le pouvoir : il tua donc ce père qui ne servait plus à ses yeux, la pièce tomba et devient inutile : pour lui, sa partie était terminée, il était éliminé et pour de bon. Vint le règne de l'autre qui le remplace : Méphistophélès.
C'était une trahison que personne ne commenta. Tout le monde le vit alors sous son vrai visage, lui qui était caché par son hypocrisie. Ils avaient tous peur de ce mâle puissant et terrorisant. Il était réputé pour son caractère cruel et froid. Pendant son règne, il y a eu plusieurs morts , beaucoup causées par lui, et plusieurs victimes. La mère de Curly -prédéfinis- en fait partie. Aucun membre de la meute ne l'avait jamais contredit pendant son règne. Mais beaucoup commençait déjà à s'interroger sur leur avenir ici : souhaitons rester ? Nos petits seront bien en sécurité ici ?
La meute sera encore plus divisée plus tard, lorsque Méphistophélès aura une fille. Celle ci, nommée Méphista héritera de son caractère diabolique et soif de pouvoir. Elle ressemblait beaucoup à son père bien qu'elle n'était pas toujours de son avis : elle s'est battue avec lui lorsqu'il a tué son meilleur ami, Kiba. Résultat, elle a vaincu par la force et par la mort de Méphistophélès et hérita ainsi du clan.
Depuis, le clan n'est plus officiel. Beaucoup ont remis en question leur existence parmi ce clan déchu et rempli de trahison familial, ou presque. Ils ne se sentaient plus en sécurité et n'avaient pas tort. Une bonne partie s'en alla donc et de ce clan, ne survécut que des fragments. Ayant une réelle conviction, Méphista ne désespère et compte tout faire pour remodeler le clan.

HISTOIRE DES WOTES
Ce clan a été battis par Strass, ancien bon ami de Gajil. C'est un être plutôt pacifique déjà on peut dire que Strass est plutôt pacifique et ordinaire. Il a un physique assez baraqué mais il ne l'utilise jamais. Il était fidèle aux règles, aux habitudes et n'aimait pas le changement. C'est d'ailleurs pour cela qu'il décida de fonder une meute... à l'image de l'ancienne. Tombé amoureux d'une femelle d'une autre race que la sienne, il était totalement CONTRE la séparation en meute, en race distincte tout cela parce qu'une erreur du passé s'est transformé en guerre. Son but ultime ? Que tout le monde s'aime, pour continuer dans la lancée de l'idée de Gajil des races réunies. C'est pour ça qu'il a crée cette idée de réunification.
Peu le suivirent malheureusement, parce qu'ils avaient trop peur que cela recommencent. Ou.. ne voulaient -ils ,peut être pas ,se remémorer ces fâcheux épisodes ?!
Il continua longtemps a luter pour ce qu'il trouvait juste jusqu'à ce qu'il trouva Virvolte, une petite tigresse qui n'avait pas confiance en elle. Ayant pitié, et ayant aussi un bon côté, il décida d'honorer la mort de son ami en tout misant sur cette enfant seule : pour lui, si il réussissait à la métamorphoser, il pouvait mourir heureux. Il lui apprit à se perfectionner dans l'art de la chasse,du combat,de prendre confiance en elle,de se muscler,d'arriver à se faire respecter des autres. Il lui raconta a plusieurs reprises ses histoires d'antan, de ce "royaume unifié", de ce "roi disparu " qu'elle n'a jamais pu connaitre. Grâce à Strass, Virvolte monta dans d’échelons en échelons. Voyant ce résultat, le fait qu'elle s'investisse , il décida de laisser son règne à celle-ci, et elle grimpa au stade Alpha de cette meute. Il voyait en elle la génération qui le suivra, et il en était fier. Pas parce qu'elle lui ressemblait, parce que non, ils avaient des points de vues différents, mais parce que celle tigresse avait cette hargne, cette envie, que lui n'avait pas et admirait passionnément.
Virvolte est devenue une battante et ne veut plus montrer ses faiblesses devant les autres à force d'avoir trop été humiliée. Son règne changera t-il les choses pour les Wotes ?

HISTOIRE DES TENDUAS
Ce clan fit bâti presque en même temps que les Baghas, par Nylon. Il le fit familièrement puisqu'il était l'un des seuls à avoir des membres de sa famille encore en vie. Petit à petit, d'autres panthères s'y joignirent et on les accueillait déjà comme des membres à part entière, comme si ils avaient toujours été là. Et c'est de cet esprit, de famille et d'assurance, que ce clan continue encore de vivre. Layonn naquit dans ce creux où on fait bon vivre, et vécut avec ce père qui lui apprit la vie comme il la voyait.
Plusieurs fois, il du s'absenter et Layonn était toujours volontaire pour garder un oeil sur la troupe, et ce , même quand il était petit. Au fils des années, on ne demandait même plus qui pouvait s'occuper de surveiller la fratrie, on savait d'avance que Layonn était là, pour eux, et avec la même conviction que lorsque le rêve ,de ressembler à son père, petit ,l'envahissait.
Son père faisait tout : la chasse, l'apprentissage des petits, celui des grands et l'organisation et l'ambiance ! Il n'offrait que très peu de temps à son enfant aîné. Du coup, à chaque moment privilégié, il semblait magique aux yeux de Layonn. Mais malheureusement, vint le jour où tout s'effondra dans la vie de Layonn qui n'avait été bercé que par cette douce musique familiale.
A force de donner trop d'amour à tout ceux à qui ils le pouvaient, d'offrir sa force et son energie à ce clan qui lui tenait à coeur, il finit par mourir , trop jeune sans doute, de fatigue. Layonn eut une immense déchirure en lui. Il venait de perdre le père dont il était si fier. Chaque soir, il rêvait de pouvoir passer un peu plus de temps avec lui, et se donnait à fond le jour pour que son père le remarque. Mais Nylon mourut, comme ça, sans ne jamais dire à son fils qu'il l'aimait.
Comme tout ainé, Layonn prit à sa charge le clan de son père qu'il admirait tant. Layonn s'est beaucoup inspiré des propos de son père, de ses valeurs et de son règne. C'était tout ce dont il se souvenait de lui, après tout. Malgré qu'il ne l'ait eu que peu pour lui, Nylon avait apporté à Layonn : sagesse et loyauté. Des atouts parfaits pour conserver les traits ancestraux de cette grande famille. Mais il laissa aussi une peine profonde dans le coeur de Layonn et cette peine s'atténue petit à petit lorsqu'il passe du temps avec son clan, à présent. Comme son père s'est peu occupé de lui, il renverse les choses en s'occupant beaucoup des autres, et c'est ce qui lui permet de ne pas pleurer la nuit. Il rencontrera par la suite Laya, qu'il fit grimper Alpha à ses côtés. Peut être vont -ils s'aimer ? Rien est moins sûr.
Laya et sa soeur, Zaya, de son côté, firent parties des félins qui étaient dans le vaisseau qui s'écrasa sur Kanda. Elles n'ont pas été en contact avec les produits chimiques comme la Hyène, mais plutôt vers un gaz hallucinogène qui mélangea leur rêve à la réalité. Certes, elles avaient été enlevé par des bipèdes comme tous les autres animaux et le vaisseau dans lequel elles étaient, s'écrasa mais elles n'ont pas ce souvenir là. Elles n'ont même pas le même entre elles. Pour elles, Gajil les a sauvé mais ça, c'est à force d'avoir trop entendu l'aspect que Gajil ait sauvé tout le monde. Ou peut être qu'il était bien là, pour les sortir de leur torpeur? Dans tous les cas, elles sont sur Kanda depuis un bon moment déjà et s'y plaisent bien. Leur père est bien mort, mais ce n'est pas parce que des chasseurs voulaient sa peau : il a refusé de vouloir être emmené sur l'autre monde qu'est Kanda, et s'est attaqué à l'homme qui devait faire ce boulot. Il a donc été achevé, ni plus ni moins. Aujourd'hui, les deux se retrouvent dans le même clan. Laya entant qu'Alpha, Zaya sans rang pour le moment.

HISTOIRE DES CHEETAH
Le clan a été fondé par Sheurli. C'est la seule femelle qui fit une meute parmi les 6 qu'il existe. Sheurli était quelqu'un d'assez sinistre et si on pouvait la comparer à un élèment je pense que ce serait le brouillard. Il est vrai que son caractère était assez flou et ses idées plutôt mystérieuses. Elle avait une forte ambition durant son règne, elle y mettait extrêmement de temps et de son esprit : elle était contre le sexisme. Sheurli voulait l'égalité. Féministe jusqu'au bout de ses griffes, elle n'aimait pas trop les mâles d'ailleurs. Comme elle ne cherchait pas particulièrement à avoir une relation, elle ne prenait pas soin d'elle et à l'oeil on ne se douterait même pas de son véritable sexe : elle avait une fourrure épaisse, plutôt musclée et courte sur pattes. Sheurli était Delta Guerrière du temps de Gajil, et faisait de son clan, un clan de force et d'audace.
Sheurli, qui faisait sa ronde habituelle, trouva un jour une petite guépard, Phoena de son vrai nom. Elle l'intégra au clan sans poser de question et ne s'interrogea jamais sur le passé de Phoena : pour elle, une petite femelle de plus de son côté et aussi parce qu'elle était bonne chasseuse et qu'il en manquait.
Petit à petit, Phoena prit une place importante dans la hiérarchie et aussi aux yeux de Sheurli : elle trouvait que le caractère acidulé de Phoena était digne d'être une bonne membre de son clan et elle aimait voir comme ses générations devenaient. Malgré tout, seule elle se distinguait des autres. Elle monta de grades et les réussit tous comme une élève modèle.
Contrairement à Sheurli, qui avait un très bon sens de l'orientation ,ce qui était un bon atout pour la chasse, Pheona se perdait très souvent. Ce défaut fit presque un obstacle à la montée de Phoena au grade d'Alpha, mais Sheurli s'occupa minutieusement que ce soit elle qui devenue Alpha : d'abord parce qu'elle était une fille, mais aussi pour l'optimiste et le caractère fort de Phoena qui correspondait tout à fait à celui de l'Alpha actuelle. C'est ainsi que fut choisie Phoena. Les deux Alphas étaient différentes mais avaient au final des points communs : toutes les deux avaient ce côté tranchant, elles n'aiment pas qu'on leur impose des choses et toutes les deux sont contres quelque chose. Sheurli qui était contre les propos salaces sur les femelles, Phoena est contre les étrangers. Et bien que les deux sujets soient totalement différents, au fond le clan se retrouve quand même avec une chose à repousser.


HISTOIRE DES LODJURS
Cette histoire est complètement différente de celle des autres. Elle est d'ailleurs assez triste, au fond. Cobra, l'un des membres importants de l'ancienne époque, nommé pour retrouver les siens, fit l'un des plus courageux. Il partit loin, loin, malgré le fait qu'il se soit fait atrocement blessé à la patte lors de la guerre.
C'était une énorme blessure, aussi profonde qu'un fossé et aussi longue et épaisse qu'un tronc d'arbre. Tout ceci est une exagération évidemment, mais la douleur, elle, était bien réelle et serait comparable aux canines acérés d'un tigre qui s’implante dans la chair et serre de plus en plus. Oui, Cobra était un battant et tandis qu'il avait mal, il se forçait à rechercher des êtres qui auraient besoin de lui.
Malheureusement, à trop vouloir bien faire et à être parti loin pour être sur que quelqu'un s'investisse dans cette recherche, il ne rencontra personne Jusqu'au jour où il fut témoin d'une scène assez étrange, dans un territoire éloigné : il a vu des bipèdes, oui, ceux disparus. Il s'est tapis dans l'ombre, et a regardé. Un lynx courait, courait de peur et d'angoisse : il sortit du camp par une bâche et ... pouf. Il fut tout ébahis. Cobra n'oublia jamais ce moment, pour lui c'était comme la fois où Gajil l'avait libéré de cet enfer humain et où il avait goûté au nouveau monde qui s'offrait à lui. Ce goût sucré de liberté.
Il décida de suivre Cyclone durant 2mois en cachette et d'observer son comportement. Il l'aidait sans se montrer; à trouver de la nourriture, des sources d'eaux; et ce, sans qu'il puisse sans douter. Mais... Cobra aurait voulu l'aider plus : chaque fois, Cyclone parlait d'une Nala, et son ton prenait l'eau salée des pleurs. Le mentor décida alors de la chercher pour lui. Il la trouva un jour, dans une petite clairière. Elle était accompagnée d'une petite Lynx, Lixie. Mais alors qu'il souriait et voulait s'en approcher, des félins sombres et peu visibles s'approchèrent à leur tour. Nala cacha sa fille dans un coin. Lorsque Lixie sortit de son endroit qaund elle n'eut plus entendus les rires des êtres sortis de nul part, elle trouva le cadavre de sa mère. Cobra, qui avait assisté à tout cela et qui ne pouvait agir tellement cela c'était passé rapidement, était prit d'une immense peine.
Durant 2 ans, il protégea Lixie de tous les dangers environnementaux, il la surveillait de son regard protecteur et ce, même si il était faible et vieillissant. La nuit, il restait là, près d'elle, éveillé, à faire le gai. Il lui racontait de belles histoires quand elle dormait déjà, et au fond, il avait l'impression d'avoir réussi sa mission de sauver les autres. Elle ne s'en rendit jamais compte mais même quand elle s'entraînait pour venger sa mère, Cobra était là, tapis dans l'ombre, à l'encourager. Et lorsque pour lui, elle était prête, il décida de s'en aller. D'ailleurs, son dernier message qu'il lui dit le soir, était que c'était à elle de suivre la mission de trouver les autres.
Et alors que ses paluches commençaient à saturer et que son corps s’effondrait dans ce sol qui paraissait mou, il vit Cyclone. Il l'aborda et lui raconta d'une voix sage qu'il avait vu Nala mourir et que sa fille, elle, était encore en vie. Comme il ne savait pas quoi ajouter, il dit " quelque part .. " Cyclone comprit qu'elle avait disparus mais Cobra ne le su jamais puisqu'il mourut suite à sa blessure infectée , après ses mots. Pour lui, il avait réussi à remplir la peine de Cyclone; mais il ne fut que l'accentuer.
Lixie, depuis, est l'Alpha des Lodjurs. Elle recherche les membres comme si la voix de Cobra avait fonctionné en elle. Elle est à la recherche de son père et fera tout pour venger sa mère.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

©HISTOIRE INVENTÉE ET ÉCRITE PAR LAYONN ET TABBY DU FORUM LESFELINSDUKANDA. Toute copie , entière ou partielle , est interdite. MERCI DE RESPECTER LE TRAVAIL.
Personnages cités qui sont parmi nous : Tabby, Layonn , [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

____Signature____

L'admin-e tendant toujours l'oreille,prête a vous punir lorsqu'elle entend des bêtises mais surtout prête a vous écouter
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cadeaux des membres: Merci:8034:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lesfelinsdukanda.exprimetoi.net
 
EXCLUSIF ! L'Histoire rénovée et ... le passé dévoilé !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour-commencer... :: Histoire/Contexte/Meutes-
Sauter vers: